50 ans de cyclisme : Des souvenirs d'enfance aux courses vues à travers l'objectif - article 1, de 1966 à 1980

1966 - Monterault-Fault-Yonne, c'est le départ de Paris-Nice. Nos parents nous emmènent au départ de cette 1ère étape. Je vois un maillot violet, celui de l'équipe Mercier, j'entends deux noms : Raymond POULIDOR et son adversaire, Jacques ANQUETIL, c'est parti pour 50 ans de cyclisme.
Raymond POULIDOR termine... deuxième, derrière...Jacques ANQUETIL de ce Paris-Nice 1966. Ryamond POULIDOR, s'il n'a jamais porté le maillot jaune du Tour de France se forge un palmarès exceptionnel : 1 Tour d'Espagne, 2 Paris-Nice, 2 Critérium du Dauphiné Libéré, 1 Semaine Catalane, 2 classiques et d'autres courses. A ce jour, bien des coureurs français n'ont pas ce palmarès.

Dsc0430

 

1967 - Le "petit écran" fait son apparition dans les familles, une montagne de cailloux apparait à l'écran, le Mont-Ventoux, un cycliste de l'équipe Peugeot s'écroule dans les cailloux, Tom SIMPSON. Un hélicoptère apparait. Il est question de dopage.

Arrivés dans notre nouvelle région - Les Alpes et plus exactement à Grenoble, je vais vivre des grands moments de cyclisme soit comme spectateur, soit comme auditeur, soit comme téléspectateur.
Le Tour de France 1968 arrive pour la 18ème étape à Grenoble après avoir franchit la Chartreuse, je retiens un col, le Col de Porte. A l'arrivée, il pleut. C'est Roger PINGEON qui s'impose devant Lucien AIMAR (mon idole que je ferais souvent gagner avec mes "petits vélos"). C'est l'époque où après l'étape je refais la course avec mes petits coureurs bien servi par les dalles plastiques du sol pour matérialiser la route. 

2019 - La nouvelle génération mais sans casque. C'est curieux !
Dsc0387

 

Tour de France 1970 - Eddy MERCKX vient de lever les bras dans le vélodrome de Grenoble, nous étions à quelques hectomètres de l'arrivée pour cette étape entre Thonon-les-Bains et Grenoble. Eddy MERCKX qui a déjà gagné le Tour 1969, en gagne encore trois. Le lendemain, nous sommes au départ d'Alpexpo (parc des expositions de Grenoble) pour le départ de Grenoble-Gap. Yoop ZOOTEMELK, le 2ème au classement général est à plus de 6 minutes, le 3ème à plus de 10 minutes.

Dsc0429

En cette année 1971, nous sommes présents à Alpexpo où est donné le départ de l'étape Grenoble - Orcière-Merlette. Luis OCANA s'impose et endosse son premier maillot jaune. Eddy MERCKX est 5 ème au général à 9 minutes 46. Les Pyrénées se dressent pour la 14 ème étape entre Revel et Luchon, les coureurs empruntent le Col de Mente où s'abat un violent orage de grêle, la route se transforme en torrent. Dans un virage, Eddy MERCKX et Luis OCANA chutent, le premier se relève, mais Yoop ZOOTEMELK vient percuter Luis OCANA qui ne peut pas repartir - terrible image du maillot jaune ensanglanté.

L'ombre sur le maillot Molteni, plus souvent jaune pour Eddy MERCKX, sera du fait du maillot blanc à damiers porté par Bernard THEVENET, lors de la 15 ème étape entre Nice et Pra-Loup. Bernard THEVENET remporte son premier Tour de France en 1975, suivi du Tour de France 1977.
Dsc0429 

A ce jour, Eddy MERCKX reste le plus grand cycliste par son palmarès. Le Tour de France 2019 est parti de Bruxelles pour rendre un hommage à la hauteur du coureur cycliste. Un coureur peu aimé durant sa carrière de cycliste. Eddy MERCKX gagnait partout et sur tous les terrains et en course (avant et après) il était peu souriant et proche du public. Sur le Tour 1975, il recevra même un coup lors de l'ascension du Puy de Dôme.

Lors des retransmissions TV ou à la radio, les noms des cols s'égrènent, Col d'Izoard, du Tourmalet, du Galibier...Les coureurs passent entre deux murs de neige. Léon ZITRONE, Jean-Michel LEULLIOT, Daniel PAUTRAT, Bernard GIROUX sont les commentateurs du moment.

Dans la Peugeot rouge du directeur du Tour de France, Félix LEVITAN dirige la course. 

Une autre belle course, le Critérium du Dauphiné Libéré (nom à cette époque) où tout les champions cyclistes cités vont s'imposer, dont un va faire sensation lors du "Critérium" 1977, Bernard HINAULT porteur du maillot jaune depuis la veille. Les coureurs doivent rejoindre Grenoble avec une arrivée à La Bastille. Bernard HINAULT passe le Col de Porte et plonge dans la descente. Le coureur va disparaitre dans un virage, il vient de tomber dans le ravin. Cyril GUIMARD, son directeur sportif, l'aide à remonter sur son vélo. Bernard HINAULT entame les terribles pourcentages de la Bastille, il pose pied à terre. Cyril GUIMARD le "remet en selle". Bernard HINAULT gagne l'étape et s'impose sur cette édition du Critérium du Dauphiné libéré 1977. Son premier succès mémorable, il y en aura d'autres. 
Bernard HINAULT s'impose comme le patron du peloton. Lors du Tour de France 1978, il assumera son statut avec ce visage de défi à l'arrivée de Florence d'Agen où les coureurs franchissent à pied la ligne d'arrivée afin de dénoncer leurs conditions de travail. Il gagne ce Tour 1978, son premier.

Durant ces années, c'est aussi les 6 jours de Grenoble à la patinoire olympique où des coureurs déjà cités participent en binôme.

Sur Paris-Roubaix, de 1968 à 1980, Eddy MERCKX (3 victoires), Roger DE VLAEMINCK (4 victoires) et Francesco MOSER (3 victoires) s'imposent comme les spécialistes de cette course difficile.


Documentation :

Paris-Nice 1966 - étape Monterault - Auxerre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Paris-Nice_1966#1re_étape

 

 

Date de dernière mise à jour : 17/01/2020

Ajouter un commentaire